Missions et objectifs de l'IDRIS

L'IDRIS (Institut du développement et des ressources en informatique scientifique), fondé en novembre 1993, est un centre d'excellence en calcul numérique intensif au service des unités de recherche tributaires de l'informatique extrême, tant sur les aspects applicatifs (simulations aux grandes échelles) que sur ceux liés aux recherches inhérentes au calcul de haute performance (infrastructures de calcul, méthodes de résolution et algorithmiques associées, traitement des grands volumes de données, etc.).

L'IDRIS est le centre majeur du CNRS pour le calcul numérique intensif de très haute performance. Avec les autres centres nationaux (CINES pour le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et TGCC pour le CEA), et sous la coordination du GENCI (Grand équipement national de calcul intensif), l'IDRIS participe à la mise en place de ressources informatiques nationales, au service de la communauté scientifique  publique qui nécessite des moyens informatiques extrêmes.

À la fois centre de ressources informatiques et pôle de compétences en calcul intensif de haute performance, l'IDRIS est une Unité Propre de Service du CNRS (UPS 851), à vocation pluridisciplinaire, placée sous la tutelle de l'INS2I (Institut des sciences de l'information et de leurs interactions). Les modalités de fonctionnement de l'IDRIS sont proches de celles des très grands équipements scientifiques.

L'IDRIS a pour objectif principal de contribuer aussi efficacement que possible à l'excellence de la recherche scientifique dans le domaine de la modélisation et du calcul numérique intensif.

Pour accomplir ses missions, l'IDRIS intervient à deux niveaux :

  1. Comme structure de services, par la mise en place et l'exploitation d'un environnement de calcul intensif d'avant-garde diversifié, polyvalent et évolutif, adapté aux très grands défis scientifiques dans le domaine de la simulation numérique. Cet environnement englobe une interface performante de support aux utilisateurs, qui offre des services à très forte valeur ajoutée. Ainsi, l'IDRIS ne se limite pas seulement au conseil et à la formation mais s'implique également dans le développement et l'optimisation des codes scientifiques.

  2. Comme agent de transfert de technologies, de la recherche et du développement en informatique vers les infrastructures nationales de calcul de haute performance. Situé à l'intersection de la science (la simulation numérique) et de la technologie (l'informatique scientifique) et très proche des utilisateurs scientifiques, l'IDRIS se trouve dans une situation privilégiée pour l'intégration progressive des nouvelles technologies dans le système national de la recherche scientifique. Cette activité s'est traduite, dans les années 90, par une contribution importante à la diffusion du calcul parallèle, qu'il poursuit aujourd'hui dans le domaine du calcul massivement parallèle et par une expertise reconnue à l'échelle européenne dans le domaine des grilles de supercalculateurs. En effet, l'IDRIS a été de 2004 à 2008 coordinateur du projet européen qui a conçu et déployé l'infrastructure européenne DEISA (2004-2011) et il participe actuellement aux différents projets PRACE (voir www.prace-ri.eu)