Jean Zay : présentation

Le supercalculateur

Jean Zay est le nouveau supercalculateur convergé acquis par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation par l'intermédiaire de la société GENCI (Grand équipement national de calcul intensif). Le contrat d'acquisition, passé auprès de la compagnie Hewlett-Packard Enterprise (HPE), a été signé le 8 janvier 2019.

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid137733/signature-du-marche-d-acquisition-de-l-un-des-supercalculateurs-les-plus-puissants-d-europe.html

Il a été installé à l'IDRIS, centre national de calcul du CNRS, au cours du premier semestre de 2019. Il dispose d'une puissance de crête de 15,9 PFlop/s (15,9 millions de milliards d'opérations en virgule flottante par seconde) et il permet d'étendre les modes d'utilisation classiques du calcul de haute performance (HPC) à de nouveaux usages pour l’intelligence artificielle (IA).

L'ensemble des caractéristiques matérielles et logicielles du supercalculateur Jean Zay est détaillé ici.

Une nouvelle procédure a également été définie avec GENCI pour faciliter l’accès à ce calculateur pour l’ensemble de la communauté de recherche en intelligence artificielle, dont les besoins et les modalités de travail diffèrent fortement de celles de la communauté du HPC : l’Accès Dynamique.

L'homme

Jean Zay (1904-1944) a été ministre de l'Éducation nationale et des Beaux-arts entre juin 1936 et septembre 1939. Il a été assassiné le 20 juin 1944 par la Milice. Durant ses mandats, en tant que ministre de l'Éducation nationale, il a mis en œuvre des évolutions importantes de notre système d'éducation ; en tant que ministre des Beaux-Arts, il a notamment été à l'origine de la création du musée d’Art moderne, du musée de l'Homme, du musée national des Arts et Traditions populaires et du festival de Cannes. Il avait également sous sa responsabilité le sous-secrétariat d'État à la recherche, occupé par Irène Joliot-Curie (juin à septembre 1936) puis par Jean Perrin, avec lequel il a préparé toutes les étapes qui ont conduit à la création du CNRS le 19 octobre 1939.

Jean Zay est entré au Panthéon le 27 mai 2015.

Il a été décidé de rendre hommage à Jean Zay en donnant son nom au nouveau supercalculateur opéré par le CNRS, qui va justement fêter en 2019 son quatre-vingtième anniversaire.

jean-zay-annonce-01.jpg

  • copyright Photothèque CNRS/Cyril Frésillon